Publication

Le temps des oublies LIVRE Fred Poche

Le temps des oubliés

Refaire la démocratie

Portée par le dynamisme de la globalisation, notre époque laisse émerger des innovations impressionnantes et de riches potentialités. Cependant, les profondes mutations sociétales qui se déploient à une vitesse vertigineuse conduisent de nombreux individus à se sentir dépassés, perdus et habités par un sentiment permanent d’insécurité. Sans boussole pour se diriger, secoués par un océan de repères brouillés, ils se cognent, alors, aux récifs d’un monde dur, devenu souvent incompréhensible. Dans ce contexte, les plus vulnérables, parmi eux, vivent une mise à l’écart dans l’indifférence ou le mépris. Un sentiment d’impuissance et des logiques de fatalité taraudent leur existence.
Dans ce livre, l’auteur propose de questionner les représentations spontanées, habitées par l’« individualisme grégaire », en insistant sur la solidarité avec celles et ceux qui se trouvent à la périphérie. Il ancre son propos dans une philosophie sociale attachée aux réalités  concrètes et attentives à trois figures fondamentales des « oubliés » : les marges, les subalternes et les minoritaires. Promouvoir une société avec et pour les oubliés demande de saisir, derrière les apparences, les compétences et les savoir-faire niés ou inexplorés.
Loin des discours désenchantés, cet ouvrage montre qu’il existe des leviers pour repenser notre société. Il explore les possibles et laboure le champ sociétal en bousculant le caractère aliénant de certaines formes de normativité. La politique se voit ainsi réinterrogée à partir de ressorts éthiques et anthropologiques constamment centrés sur ceux que l’on juge peu rentables au regard de la compétition généralisée. Au-delà d’un véritable diagnostic du présent, l’auteur suggère des pistes pour une réelle transformation sociale.

*******************************************

gérard louviot

Les mots, c’est toute l’histoire de Gérard Louviot. Chaque semaine, dans la région de Morlaix, cet homme de 46 ans, père de quatre enfants, rejoint une association qui accompagne les illettrés. Il est devenu « fou de mots », dévore le dictionnaire, écrit des poèmes…
Gérard n’a pas grandi avec ses parents. Enfant, il a été placé dans une famille d’accueil et s’est retrouvé dans une école spécialisée où, incapable de retenir une leçon, tétanisé par la difficulté, il a connu l’humiliation du bonnet d’âne.
Sa vie ne sera alors qu’une suite de tours de passe-passe pour cacher son illettrisme. Il se heurte au monde des autres, les gens normaux qui savent déchiffrer une pancarte, se diriger, vivre et travailler. Il apprend par cœur des centaines de chansons, de Brel, Brassens, Renaud, pour deviner le sens des mots. Jusqu’au jour où son patron lui offre une formation. Gérard a 33 ans. Il apprend enfin à lire et à écrire.
Ce bonheur des mots, Gérard Louviot le partage dans ce livre avec une joie et une poésie magnifiques. Un bonheur contagieux.

En France, près de 3 millions de personnes sont illettrées, handicap « invisible » qui ferme les portes et marginalise.

Grande cause nationale en 2013, la lutte contre l’illettrisme est non seulement un enjeu d’intérêt général mais une question de dignité individuelle.

*******************************************

Pierre WILLAUME

Intervenant au Colloque du CRIA 37 (Edition 2017)

Lien vers son EBOOK   -> Cliquer!